Suites

Yonsoo KANG
Mai - Juin 2016

Dans le cadre de son exposition "Suites", Yonsoo Kang présente cinq nouveaux ensembles.

Ce titre est manifeste, car ces nouvelles œuvres, sont toutes construites à partir de lithographies

réalisées ces dernières années. Tels des pains-perdus, les éléments de travaux antérieurs sont réarrangés et sublimés, supports à de nouvelles créations.

Rigueur et liberté, construction soignée, exécution maitrisée, titres pertinents, Yonsoo Kang montre un savant dosage de fantaisie et d’efficacité, ses oeuvres aux subtiles références, sont ouvertes, comme le disait Umberto eco. Rose est une rose est une rose est une rose écrivait Gertrude Stein en 1913 dans son poème Sacred Emily, ainsi répétition, mise en abime, enchainement, les Suites de Yonsoo Kang nous mènent en un champs lexical évoquant la musique, le jeu, systèmes algébriques et multiples. En anadiplose, elles se succèdent et s’enchainent tel un cut up littéral : couper et améliorer

Revue de presse :