Magie marron

Danny Steve
Octobre 2017

Le titre de cette exposition « MAGIE MARRON », accole deux termes paradoxaux  Magie qui définit ce qui sort du cours ordinaire de la nature et Marron, qui est une couleur, un fruit mais qui qualifie également celui ou ce qui retourne à l’état sauvage, naturel ; il invite à une grande liberté, au fantasque, à l’informe, aux calembours et en cela, illustre bien les œuvres de Danny Steve.
 Les boucles sont au cœur de certains de ses dessins. Ce brouillage de l’image, comme constituée d’une multitude de 8, a aussi donné lieu à des peintures murales, et se décline aujourd’hui sur certaines œuvres en volume. L’illustration du carton d’invitation à l’exposition reprend un de ces dessins réalisé en 2017 et nommé « Colonies ».
Pour « MAGIE MARRON », elle présentera entre autres choses des médaillons en plâtre, expansions chimériques, qui piratèrent un temps le hall de l’hôtel Pommeraye et « Premier moteur », un édredon ocre piqué d’un dessin tout en boucles... Hybridation et parasitages d’ornements domestiques distingués, pareidolie et jeux de mots, féminisme potache et références scientifiques, bien fait, mal fait, pas fait* : bienvenue dans l’univers de Danny Steve, étrange et séduisant.

*Titre d’une œuvre de Robert Filliou, proche du mouvement Fluxus auquel certaines œuvres de Danny Steve ne sont pas étrangères.

MAGIE MARRON danny steve